mardi 27 février 2018

Proxima du Centaure - Claire Castillon

Je l'appelle Apothéose parce qu'il n'y a aucun prénom logique à lui mettre sur le visage, ni un prénom classique, ni un prénom ancien, ni un prénom mixte, de fruit ou de fleur." 
 

Auteur : Claire Castillon
Édition : Flammarion jeunesse
Genre : Jeunesse
Sortie : 2018
Nombre de pages : 223

Synopsis : " Je l’appelle Apothéose parce qu’il n’y a aucun prénom logique à lui mettre sur le visage. Je la klaxonnerai avec ma tête jusqu’à ce qu’elle se retourne. Un jour, elle me dira son vrai prénom, à l’oreille, elle le prononcera avec le souffle. Son souffle réveillerait un mort. En attendant, de là où je me trouve, je kiffe à fond dès que je pense à elle. »
Tous les matins, Wilco regarde Apothéose passer sous sa fenêtre.
Jusqu’à ce qu’un jour, il se penche tellement qu’il tombe."



Ma lecture

Avant de commencer cette chronique, je remercie la maison d'édition Flammarion jeunesse, pour l'envoi de ce livre, et de tous les goodies glissés dans le colis. J'étais plutôt intriguée par cette histoire qui avait émue plus d'un lecteur. Malheureusement, ça ne l'a pas fait avec moi.

Dans cette histoire, nous allons suivre Wilco, un jeune homme qui tombe de sa fenêtre du 5ème étage, un jour où il observait la fille qu'il aime éperdument, passer dans la rue. Durant tout le roman, nous sommes donc dans la tête de ce garçon, complètement paralysé suite à cet accident. De son lit d'hôpital, il voit défiler ses amis, sa famille, sans pouvoir interagir avec eux, ni par les gestes, ni par la parole.

Vous n'êtes pas sans savoir que le genre contemporain n'est pas mon genre de prédilection, mais ce genre de thématique aurait pu me toucher. J'étais très curieuse de voir comment l'histoire allait être abordée, car pour moi le thème de la maladie, de la mort, c'est à double tranchant. Trop niaiseux et tire larme, ça ne marche pas, mais l'émotion doit tout de même être là, pour me toucher.

Parlons tout d'abord de ce qui m'a plu. La plume de l'auteure est assez particulière est cela rend le rythme de narration perturbant au départ. Pourtant, j'ai su l'apprécier davantage à chaque page. Les tournures de phrases sont parfois piquantes, poétiques, humoristiques, un bon petit mélange qui fait souvent sourire. De plus, le roman se lit très vite, et la lecture est très fluide.

Malheureusement, un point principal m'a dérangé. L'absence d'émotion, de sentiments. J'ai vraiment eu la sensation, tout au long du roman de suivre un documentaire sur son accident, avec simplement des descriptions objectives, mais aucune émotion particulière.  J'ai trouvé que certaines scènes n'apportaient rien à l'histoire, et que les personnages agissaient de manière totalement inappropriée face à la situation, notamment les parents. A aucun moment on ne sait ce que Wilco ressent, s'il a peur, et ça m'a vraiment manqué pour m'attacher aux différents personnages. J'ai survolé ma lecture, sans me sentir concernée.

Peut être suis-je passée totalement à côté de cette histoire, mais quoi qu'il en soit vous l'aurez compris, ça ne l'a tout simplement pas fait avec moi. La plume de l'auteure était pourtant originale mais le manque d'émotion et de subjectivité ont totalement gâchés ma lecture. Je ne dis pas que je n'ai pas aimé, mais je n'ai pas aimé non plus. Je ressors de cette lecture dans le même état d'esprit que lorsque je lisais ce livre : sans ressentis particulier.

↠ Une déception ↞

6 commentaires:

  1. On en avait parlé et c’est vrai que cette lecture est très originale, par la forme déjà :)! Ça n’a pas l’air d'être une lecture qui va plaire à tous le monde (ça me fait penser à « Songe à la douceur » pour cela) �� En tout cas bravo pour ta chronique ��❤️

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui en effet !! Après je n'ai pas lu songe à la douceur mais je pense que c'est un peu pareil sur ce point !! Merci ma copinette ♥♥♥

      Supprimer
  2. J’ai déjà vu plusieurs avis négatifs sur ce livre et je suis contente de lire ta chronique car je sais que je ne lirais pas ce livre grâce à toi puisqu’on aime un peu les mêmes lectures. Ce genre d’histoire ne fonctionne pas non plus sur moi. D’ailleurs ma dernière déception a pour thème le suicide et j’ai ressenti à peu près la même chose que toi pour ce livre lors de ma lecture. Nos chroniques se ressemblent du coup ��

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis ravie d'avoir pu t'aider avec ma chronique ma belle ♥ Oui en effet, cette thématique fonctionne rarement sur moi :/

      Supprimer
  3. Très bonne chronique, bien argumentée.
    J'ai l'impression que ce roman est une lecture tout ou rien !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup ça me fait plaisir !
      Oui c'est un peu l’impression que j'en ai : Coup de cœur ou déception !

      Supprimer