dimanche 5 novembre 2017

Le choix d'Horace - Hélène Louise

"Chute. Arrêt brutal, lumière vive, nausée, remontée rapide, si rapide, trop rapide, jaune, orange, rouge, odeur âpre, amère, de médicament, des formes en halo, un bruit insistant, non pas un bruit, un son.
Une voix."


Auteur : Hélène Louise
Édition : Editions de la Chimère
Genre : Nouvelle, jeunesse
Sortie ebook : 2016
Sortie papier : 2017
Nombre de pages : 150

Synopsis "Horace aura vingt-et-un ans dans quelques jours. Enfin majeur, il va pouvoir quitter l'orphelinat de Fougères où il a vécu depuis sa naissance, en compagnie d'autres enfants métis, soumis comme lui à la charité des Résidents.
Les Résidents, ces Intelligences Artificielles qui partagent le quotidien des humains depuis le soulèvement de 1951, soit depuis plus d'un siècle et demi, assurent l'entretien et l'éducation de ces enfants nés d'unions illicites en échange de la réquisition régulière de leurs corps, seul moyen pour eux d'accéder à une forme vivante.
Horace est né de parents de deux races différentes et son physique inhabituel, ni félide ni nocto, le condamne au statut de basse caste. Et s'il va enfin échapper aux mains des Résidents en gagnant sa majorité, il devra également trouver moyen d'assurer sa subsistance dans ce monde qui réprouve sa naissance et son existence même…"


Ma lecture :

Avant de vous donner mon avis sur cette petite lecture, je tiens à remercier chaleureusement Hélène Louise, pour l'envoi de son livre, dans un petit colis contenant pleins de jolies surprises. Lorsqu'elle m'a proposé ce partenariat, j'ai tout de suite adoré la couverture, et j'avoue avoir été intrigué par le résumé.
Malgré un début complexe, ce fut une bonne lecture !

Dans cette nouvelle, nous allons donc suivre Horace, qui vit dans un monde où les enfants nés de liaisons illicites doivent "louer" leur corps quasiment chaque jours aux résidents, plus communément appelés "intelligences artificielles".

Je ne vais pas me lancer dans une explication de toutes les races et catégories de personnes qui peuplent cette histoire, car ce serait trop long et complexe, mais vous avez à disposition un glossaire au début de la lecture, vous permettant de vous y référer et qui a été pour moi indispensable, car c'est en effet ce que j'ai trouvé très complexe au début de ma lecture.

Le contexte historique est expliqué au début de l'ouvrage mais j'ai eu beaucoup de mal avec la plume au départ, ainsi que les termes employés, trop lourds à digérer pour moi. Ce livre ne faisant que 150 pages, je m'attendais à être rapidement plongée au cœur d'une intrigue captivante sans perte de temps, et j'avoue avoir eu peur au début de ce livre, car les premières pages ont été difficiles à lire. 

Mais heureusement, passé les premiers chapitres, on commence à comprendre le fonctionnement de cette société, et j'ai pu commencer à découvrir les personnages et à m'y attacher, lorsque l'on comprend ce qu'ils vivent depuis leur plus jeune âge. Cette histoire est une dystopie, où l'on y découvre un monde où le racisme semble normal, où les conditions de vie dépendent de la race de nos parents et de l'image que l'on renvoie, et cette dimension m'a vraiment plu !

J'ai réussi à m'attacher aux deux personnages durant ma lecture, malgré la courte durée de l'histoire. Au fil des pages, on découvre une belle relation entre deux personnages. Une relation d'amitié, d'amour, où l'un peut améliorer le futur de l'autre, et j'ai d'ailleurs trouvé cette fin très touchante.

Concrètement, j'ai beaucoup apprécié cette nouvelle, que j'ai trouvé très touchante bien que dérangeante parfois, et qui fait réfléchir sur de nombreux sujets et thèmes dans notre société actuelle. C'est une lecture très rapide, mais l'auteure à tout de même réussi son challenge : Je me suis attachée aux personnages ce qui est un point essentiel pour moi durant mes lectures. Attention toutefois, ce n'est pas une lecture détente, et la compréhension de l'histoire nécessite que vos neurones soient branchés !


↠ Une dystopie dérangeante mais touchante ↞

4 commentaires:

  1. La couverture est effectivement superbe !
    Mais je ne pense pas que ce roman soit fait pour moi (j'aime bien que ça "bouge" dès le début etc... ).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui vraiment ! :) Je peux comprendre ! Après en soit ce n'est pas un bouquin "qui bouge" mais je ne me suis pas ennuyée pour autant :) Belles lectures à toi !

      Supprimer
  2. J'aime aussi beaucoup la couverture ! Cela a l'air d'être plus un roman de réflexion que d'action, c'est bien ça change un peu :)
    Des bisous <3

    RépondreSupprimer