jeudi 4 mai 2017

La voleuse de livres - Markus Zusac

"Je m'étonnerai toujours de ce que les humains sont capables, même quand les larmes les aveuglent et qu'en titubant et en toussant, ils continuent à avancer, à chercher et à trouver."

Auteur : Markus Zusac
Édition : Pocket
Genre : Drame - Historique
Sortie : 2007
Nombre de pages : 632


Synopsis : "Leur heure venue, bien peu sont ceux qui peuvent échapper à la Mort. Et, parmi eux, plus rares encore, ceux qui réussissent à éveiller Sa curiosité. Liesel Meminger y est parvenue. Trois fois cette fillette a croisé la Mort et trois fois la Mort s'est arrêtée. Est - ce son destin d'orpheline dans l'Allemagne nazie qui lui a valu cet intérêt inhabituel ou bien sa force extraordinaire face aux événements ? A moins que ce ne soit son secret... Celui qui l'a aidée à survivre. Celui qui a même inspiré à la Mort ce si joli surnom : la Voleuse de livres..."




Ma lecture : 



"La voleuse de livres" est un des livres qui a rejoint ma bibliothèque en premier, il y a plus d'un an. J'en entendais que de bons avis, et puis je l'avais acheté sur un coup de tête, sans trop savoir à quoi m'attendre. Et puis BIM ! Gros Coup de CŒUR, dévoré en 24h (admirez ma rime !)




Dans cette histoire, nous allons suivre Liesel, une jeune fille de 7 ans, à la veille de la seconde guerre mondiale, et qui va donc grandir et évoluer durant cette période difficile de l'histoire.



Je vous avoue que je ne sais pas vraiment comment structurer cette chronique, tant j'en ressors bouleversée. Il faut que vous sachiez que ce livre est une pépite, et que je n'avais jamais rien lu de tel.
Il ne s'agit pas d'une simple histoire sur le thème de la seconde guerre mondiale, où nous suivons un personnage principal, et toutes les péripéties qui s'en suivent. Ici, et c'est d'ailleurs ce qui m'a captivée dès les premières pages, voir même les premières lignes, nous ne sommes pas dans la tête de Liesel, mais dans la tête de "La mort". La mort, qui est témoin de tout ce qui se passe autours d'elle, et qui va nous compter l'histoire de cette jeune fille, en tant qu'observateur extérieur. J'ai adoré cette idée ! J'ai adoré l'humour particulièrement décalé, qui n'est pourtant malsain à aucun moment.

Marcus Zusac a une plume tellement addictive ! Des chapitres très courts, quelques flash backs, des changements de lieux et de personnages, et tout s’entremêle progressivement. Un vrai coup de maître.
De plus, j'ai adoré l'originalité de l'intrigue. La dimension artistique et culturelle (la musique et la lecture) prend une place prépondérante dans l'histoire. Il n'est pas seulement question de juifs, de guerre et d'horreur quotidienne,mais également d'espoirs, de joie, d'amour, et de passion, et bon sang que ça fait du bien !
L'auteur aurait pu m'écrire encore 500 pages, je les auraient dévoré.

J'ai eu un véritable coup de cœur pour tous les personnages, à leur manière, et rien que pour ça, vous devez le lire. Que ce soit pour la mort, Liesel, son père, sa mère, Rudy ou Max, je les ai adoré. (Mension spéciale à "Papa" et Max tout de même.)

Je ne m'étendrai pas plus sur cette chronique, par peur de vous spoiler. Vous n'avez pas besoin d'en savoir plus. Juste que ce livre est un message d'espoir, de tolérance, d'amour. Il m'a pris, m'a retourné. J'ai ris, j'ai pleuré, mais surtout, j'ai aimé. Adoré même.
C'est plus qu'une histoire, plus qu'un livre, "La voleuse de livre" est un chef d'oeuvre a découvrir.


↠ Un très gros coup de cœur ↞



6 commentaires:

  1. J'ai adoré te lire, tu en as fait une très jolie chronique ! On sent bien ton coup de coeur pour ce livre à travers tes mots d'ailleurs <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oooooh merci beaucoup c'est adorable !! ♥

      Supprimer
  2. Galland Maureen5 mai 2017 à 13:08

    Ahhhhhhhhhhhhhhhh je vois que toi aussi tu as été très surprise par le narrateur de cette histoire si je puis dire. Pour ma part, il a même fallu que je reprenne les premières pages une deuxième fois avant de vraiment me lancer dans la lecture vu le commencement du livre. Du coup, effectivement une fois qu'on est happé par ce narrateur si spécial la lecture est fluide et on accroche énormément à cette histoire. Au-delà de l'histoire, il y'a aussi la réalité qui est décrit à l'intérieur qui joue beaucoup et qui je pense fait plus d'effet parce que justement nous sommes dans une histoire et non pas un récit de la réalité de la guerre uniquement.
    Ca me donnerait presque envie de le lire de nouveau mais je n'ai toujours pas vu l'adaptation ciné donc va falloir combler ce manque...lol

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis tout a fait d'accord avec toi, tellement original et a la fois tellement réel ! J'ai adoré ! Ah oui, il faut que je vois le film également ahah ! :)

      Supprimer
  3. Cela fait réellement des années que, à chaque fois que je passe devant, je me dis "Il faut absolument que je lise ce livre!". La prochaine fois sera la bonne je crois! Ce livre a l'air excellent et il semble tellement t'avoir plu que je suis curieuse maintenant !

    RépondreSupprimer